Navigation | Robert, Georges et les extraterrestres…

Robert, Georges et les extraterrestres…

          Ces derniers temps, pour se vider la tête de tous les soucis et les problèmes qui leurs rongent vicieusement les neurones, Robert et Georges s’adonnent régulièrement à de longues séances de « remember ».

 ****         *****         *****         *****         *****

          Georges pète quotidiennement un câble ou une durite suite au surmenage, lui-même induit par son stage de création d’entreprise. Car, en plus d’être canon, très drôle, super sympa et pas fauché pour un sous, le Georges est talentueux voir géniallismement productif et donc, pour le féliciter de tout ça, on l’a collé dans une pouponnière d’entreprises.

          Problème : travaillant entre un dyslexique transi d’amour pour lui et une greluche aux neurones engluées par l’amouuuur, Georges est d’assurer tout, tout seul et pour cela de se transformer en surhumain, doublé d’un Shiva et triplée du sens de l’organisation d’une mère de famille nombreuse, quadruplé d’un soupçon d’autorité militaire.

          Parce que motivée par la crise économique qu’il compte bien renverser à lui tout seul grâce à son concept tip top original, Georges ne laissera personne se mettre en travers de son chemin… pas même une vieille mit caniche qui traverse la rue à 2 à l’heure alors qu’il fonce à toute blinde sur sa moto flambant neuve !

          Ainsi, des personnes de sa connaissance ont eu vent – ou plutôt tempête – du problème de surbooking du PDG en herbe.

Comment ?

          A chacune des passionnantes séances de travail, Georges est d’une patience négative et perd un peu plus le contrôle de son encéphale. Quand pour la quinzième fois, son Directeur de stage lui sort que son plan de financement est “pas mal”, il fait pour la quinzième fois des effort monumentaux pour ne pas faire voler son MAC chéri à travers la pièce et articule le plus platement possible : «  Mais ça veut rien dire pas mal ! Soit c’est bien, soit c’est pas bien ! Bordel !!! ». Seulement, lorsque le “c’est pas mal” fait son retour fracassant suivie d’une remarque sur les mails auxquels Monsieur le directeur n’a pas eu le temps de répondre le « Ben de toute façon on n’attend plus trop de réponse de votre part » sortira tout seul, cinglant, de la bouche de Georges… Remarque très avisée du Directeur : « Mais je vais le tuer !!! »

          Une chance pour Georges que toutes les fenêtres soient closes ; parce que si comme lui, Monsieur de le Directeur a des pulsions de défenestration comme celles qui chopaient régulièrement Georges et Robert il y a de ça peu de temps encore, depuis le 7ème étage, les deux gogols auraient très bien pu ne jamais se revoir.

  ****         *****         *****         *****         *****

          Robert aussi sort régulièrement de ses gonds. Dans son petit univers où tout allait pour le mieux du monde jusqu’à très récemment, les choses se sont dégradées plus vite que l’entendement – celui de Robert en tout cas.

          Dans ces conditions, Robert ne va plus le rester très longtemps… gentil ! De façon de plus en plus récurrente, il est sujet à des montées de tension volcanique. Et comme malheureusement il n’est pas équipé d’un sismographe avec affichage frontal digital et alarme gyrophare pour évacuation de sa zone de proximité physique, il arrive, tragiques instants, que Vulca-Robert se transforme en réplique miniature de l’Etna, au hasard d’une rencontre pénible.

          Ainsi, ce chauffeur de bus du réseau des Terroristes Circulants Lyonnais, qui gardera pour longtemps des troubles psychologiques graves et des attaques de paranoïa sévères.

Pourquoi ?

          En plus de faire des grèves, les abrutis manifestent et paralysent le centre ville et donc détournent les lignes de bus. Robert et d’autres usagers pas excédés du tout non mais alors loin de là, se sont donc retrouvés largués, à 1000 bornes de l’arrêt officiel de terminus. Dans ce qu’il pensait surement être un soupçon d’humour supplémentaire, le feignasse motorisé se gare devant le passage piéton : résultat : impossibilité de matter la fréquentation motorisée du boulevard lyonnais où des gens s’amusent à jouer les Räikkönen au volant de leur Fiat 500.

          Pour espérer passer la trentaine en un seul morceau et toujours fonctionnel, Robert avance prudemment un œil, puis deux. Seulement le marrant de service décide qu’il veut avancer, là tout de suite maintenant… et n’attendant rien, il commence à le faire alors que Robert et ses talons aiguilles sont moins de 5cm de son pare-choc. Réaction immédiate de la pile électrique sur patte : Robert dégaine le regard extra convergeant et trucidant traduction de “ si tu continues je te dérouille direct que même ta mère te reconnaitra pas !”. Seulement problème : pas de percutage chez le fou du volant qui continue à avancer ;

          En 2 dixièmes de seconde les éléments se déchainent au dessus… enfin, à côté de sa tête. Un éclair rouge luit dans le ciel d’azure, un bruit sourd se faire entendre… et se répète de plus en plus violement. Le sac rouge en cuir archi résistant de vachette de Camargue de Robert a fendu l’air et vient s’abattre sur le pare prise du bus. 2 autres dixièmes plus tard, Robert a bondi au milieu du passage piéton – où heureusement le feu est rouge pour les autos – et des flots d’insultes, certaines non répertorié dans le dictionnaire du même nom que l’enragé, jaillissent de la trognogne petite bouche ! Le chauffeur assassin jette des regards inquiets puis terrorisés aux passagers, hilares, qui entourent Robert est n’ont pas l’air d’avoir la moindre compassion pour le fous du volant. Prudemment il refermera sa mini vitre et démarrera en trompe vers l’arrêt suivant.

          L’orage nerveux mettra 5 bonnes minutes à s’éloigner et aura connu son paroxysme d’horreur lorsqu’un propriétaire de Carrera, impatient de repartir griller des feux rouges, klaxonnera Robert toujours planté au milieu de passage piéton, qui lui fermera le clapet et le klaxonnant à coups de talons aiguille de 10 cm dans la carrosserie métallisée !

  ****         *****         *****         *****         *****

Oui, en ce moment, Robert et Georges sont vraiment sur les nerfs…

          C’est pour ça qu’ils s’appellent souvent et longtemps, pour parler de tout et surtout de n’importe quoi… dont de ce qui se passerait si les extraterrestres débarquaient sur notre polluée planète.

          Ce qu’ils ont dit à ce sujet … Oh ben vous le saurez un autre jour…

          Depuis quand on est obligé de faire des contenu d’articles en rapport avec le titre ?! C’est mon blog quand même, je fais ce que je veux d’abord !

humour cynisme ironie dérision critique observation analyse société actualité culture information TCL RATP transport commun voiture grève France hexagone  paris Lyon

Par Robert le 14 mai, 2009 dans Bazar

  1. Tin y faut que je renseigne toutes mes coordonnées pour te mettre un com? C’est quoi c’est le site du fbi ton blog? Bon ben vivement la suite!!! En attendant je retourne me détruire le cerveau avec l’Eurovision (y’a une matriochka rousse ki sautille partout ca a l’air genial)

    Commentaire by sasa — 14 mai, 2009 @ 22:05

  2. Salut mon poulet, comment se passe ta survie dans le milieu hostile des gens qui bossent (tu sais celui que je ne connaitrai jamais vu que je prépare une licence chômeuse professionnelle option SDF et gosse à la Dass ^^) Alala tu me manques, le monde est trop lisse qd t’es pas là et les gens sont trop gentils (flippant!) et puis le manque de coup de pieds au cul de ta part (mit talons de 12 le pied of course) a des répércutions totalement catastrophiques sur ma motivation a bougé le dit cul. Je végète tel le poisson rouge complètement con qui n’a pas le temps de faire le tour de son bocal qu’il ne sait déjà plus ou il est et ce qu’il fout là (là encore flippant!). « Si on a des passions vives, on s’égare ; si l’on n’en a point, on végète » … Ca y est g perdu mon cerveau à sortir une citation! :D
    Tout ça pr dire qu’on devrait tous avoir au moins un Robert dans son entourage! Unfortunately c’est une denrée bien rare… (un mot anglais maintenant! G vraiment craké!) Je te fais dc des gros poutous, espère te revoir pendant les vacs et bonne continuation pour ton blog, je laisserai d comm! Vas-y trucides les tous à coup de sac HK! :D

    Commentaire by Raymonde — 18 mai, 2009 @ 16:23

  3. géniale!!!!!!!!!je me suis vue pètant moi aussi un cable!!!la rage contre les fous du volant!!ça me connait!!!

    Commentaire by louis mc — 7 mars, 2010 @ 1:22

Laisser un commentaire

Sondage

La grippe A (H1N1), ça vous évoque plutôt :

  • - Ahahahaaah ! La quoi ?! Hihiii la grosse blague du début de siècle ! (On va juste mourir de rire !) (72%, 23 Votes)
  • - Grippe A ?! Aaaaaaaaaaaaaah !! On va tous mourir. Au secours !!! C'est affreux ! Faut tous acheter des pelles (pour creuser nos tombes !) (13%, 4 Votes)
  • - La grippe quoi ?! Automnale c'est ça ? (Désolé(e), je reviens de vacances sur Mars...) (9%, 3 Votes)
  • - Aaah ! Fu**. J'ai mal à la gorge et au cou. Je crache des glaires, c'est sûr c'est la grippe A, y a aucun doute. Et dites pas que je suis hypocondriaque hein ! (Mais non c'est la tuberculose) (6%, 2 Votes)

Nombre de votants: 32

Chargement ... Chargement ...

Articles récents

Méta