Navigation | Archive » 2010 » janvier

16 janvier, 2010

.♥. today it was my birthday .♥.

 

Ouiii !

C’était aujourd’hui !!!

Ben oui, parce que aujourd’hui est bientôt fini.

Alors merci à tous les gens qui me l’ont fêté, ceux qui m’ont envoyé des messages, des sms et m’ont appelé.

Robert a passé tout le journée avec un sourire king size collé sur la face (genre adepte de Raël), son grand carré Hermès autour du cou et son Speedy LV au bras. Demain, en plus des cadeaux qu’il s’est lui même acheté, il ouvre les cadeaux de Môman et Mamie Robert et pis de Beau-Papa.
Pour remercier ses amis, il leur a écrit une super petite série sur la neige qu’il poste demain…

*****     *****     *****     *****     *****

Dicton du jour :

 » Si on veut, on a. Si on n’a pas, c’est qu’on n’a pas voulu assez fort. « 

Robert a toujours tout ce qu’il veut et Fuck off les jaloux !

 

Par Robert le 16 janvier, 2010 dans Non classé
1 commentaire

7 janvier, 2010

De ceux qui multiplient les petits pains…

Et pendant ce temps...

 

La France est bien connue pour être un pays de cumulards.
Après les mandats, Sarkozy et son équipe multiplient les crises, s’en inventant là où il n’y en avait pas et en aggravant pas mal. On a d’abord subi une crise estudiantine deux ans d’affilé, puis une crise financière suivi sa copine économique et, pour parachever le tout, arrive une crise de violence. Cela aurait pu être le fait d’étudiants touchés de plein fouet par l’envolée du chômage et la dégringolade de leur pouvoir d’achat déjà chiche… Il n’en est rien !

*****     *****     *****     *****     *****

Pour ses vœux à la Nation toute entière, Mini-Lui-Même a fait, encore une fois, la leçon à cette France qui l’irrite tant et la lèche à une autre France qui le soutien de moins en moins. Il a fait le malin en rappelant que « désormais, le service minimum dans les transports en commun fonctionne » ce qui constitue un bras d’honneur à tous les lyonnais qui ont fini l’année en beauté, nul besoin de revenir en détails sur le problème TCL
Il a aussi, et surtout promis qu’il allait « s’occuper des bandes ». Ce sera surement le problème n°1 d’Hortefeux pour 2010 et il finira l’année encore plus blanc que fluo le pauvre…

Hubert : OK. On lance le chrono…

Robert : On devrait l’envoyer à Lula, pour l’aider à assainir le Brésil avant les JO de 2016. Histoire de montrer aux chefs des cartels ce qu’est l’ordre à la française !

Georges : Hum… C’est sur que là, vu la punition que ce sont pris les traders après la colère de Mini-Lui-Même au début de l’année, ils doivent flipper leur race les caïds de banlieues… Olala… J’aimerais pas être à leur place !

Par Robert le 7 janvier, 2010 dans Politique
Pas encore de commentaires

Tout est relatif… surtout en politique.

 

Contrairement à ce qu’il ressent pour les journalistes, que chaque jour il déteste un peu plus, Robert éprouve un amour sans borne pour la politique. Un amour vache tout de même, puisqu’il adore la politique mais supporte difficilement les politiques.  Il déteste les politiques car ils ne sont, sauf rares exceptions, que fourberies et manipulations ; il adore la politique et ses manœuvres car, si elles émanent de personnes navrantes comme Mme Royal, ce sont de purs instants de rigolades ; et si elles viennent de gens comme Mr Strauss-Kahn qui tente de se dépatouiller comme il peut de son mandat international à temps pour les primaires présidentielles du PS – tout ça, sans en avoir l’air –  on assiste à des grands moments de tension suante comme lors du mitraillage par les chroniqueurs du Grand Journal.

 *****     *****     *****     *****     *****

Robert n’aime pas vraiment les politiques parce que la majorité de cette catégorie d’humains a d’énormes problèmes de conscience et d’honnêteté. A croire, qu’à peine la bénédiction des urnes obtenue, la schizophrénie se saisit de vous. Constater et admettre en public ses erreurs est un acte inenvisageable pour le politique. Une phrase de contrition n’arrivera jamais à effectuer le trajet cerveau-bouche. A se demander si l’un des deux organes ne manquerait pas. Vu le débit de bêtises, on pense savoir lequel…

Une fois, on a eu droit à un meaculpa, par Mr Jospin, le soir désormais historique, où le PS s’est pris une correction de sado-maso  par le FN. Mais seulement, Jospin nous a bien menti ce fameux soir puisqu’il s’est repointé quelques temps plus tard pour donner des leçons inapplicables à tout le monde.

Le rapport avec ce qu’il se passe en ce moment dans le pays.

Il y a de ça une bonne semaine, Robert profita d’un après-midi de libre pour dessiner ses cartes de vœux et se faire, par la même occasion, un maxi-rattrapage des JTs du mois. Les tracas mondiaux se succèdent et s’enchainent aux tourments nationaux jusqu’à ce que… au hasard d’un jeter d’œil sur l’écran, Robert reconnaisse les dorures de l’Assemblée Narcoleptique et s’interroge de voir des flopées de bleuets courir, aussi vite que le permet la bedaine de certains, en direction du grand hémicycle. Quelque chose de grave se serait passé dans le Saint des saints de la république ?!

Au vue du nombre de vigiles réquisitionnés Robert tablait, au moins, sur une fusillade, un putsch par MAM ou, summum de l’horreur, une tentative d’enlèvement de Napoléon Jr alias JF Copé (parce qu’en cas d’enlèvement de députés PS, Mini-Lui-Même aurait fait donner l’assaut et tant pis pour les victimes collatérales…).

1 min de suspens insoutenable plus tard, on apprenait que la quasi-totalité de l’Assemblée avait frôlé l’infarctus (ben oui ! il y en a très peu qui ont moins de 50 ans et pratique quotidiennement le footing) à cause d’une poignée de militants écologistes armés jusqu’aux dents de… t-shirt à logos et banderoles de protestations. Solidarité végétative oblige, le Père Mamère et toute sa mini-clique ont applaudi à s’en rompre les phalanges. Forcément ! Pour une fois, on allait avoir des images pas trop pitoyables sur la cause écologiste. Des images plus spectaculaires qu’une bande de chlorophylliens, portant  d’immondes pantalons en toile de jute, en train de se fritter avec des policiers à coups d’épis de maïs .

Mais aussi, opposition idéologique oblige, on assista à une montée de sève prodigieuse de la part de tous les élus de droite. Beaucoup moins mort-de-rire ceux-là …
Autant Mamère s’étouffait de rire face caméra, autant Frédéric Lefebvre s’étouffait sous le flot des insultes et des réprimandes qui lui venaient toutes en bouche à la même seconde. Autant dire que,vu son débit habituel ,qui tient de la kalachnikov bien huilée, c’était le raz-de-marée cérébral chez l’intéressé.

Pom pompom… Robert y réfléchit 5 min et pensa…

 » Ah ! Ils sont top ces gens adeptes du  » fait ce que je dis mais surtout pas ce que je fais« . C’est vraiment un cas scientifique autant de sujets schizophréniques dans un si petit échantillon de population… « 

Parce que Robert, qui a déjà passé des après-midi d’ennui devant la chaine parlementaire, garde bien en mémoire ces instants où :

Robert passera sur le nombre de ventripotents qui somnolent pendant les débats alors que lui, chaque fois qu’il a tenté de piquer un petit somme bien calé sur son Eastpack, en fond de classe contre le radiateur, les profs l’ont invariablement réveillé, parfois en lui jetant des craies avec une précision diabolique…

 

Par Robert le 7 janvier, 2010 dans Politique
3 commentaires

Sondage

La grippe A (H1N1), ça vous évoque plutôt :

  • - Ahahahaaah ! La quoi ?! Hihiii la grosse blague du début de siècle ! (On va juste mourir de rire !) (72%, 23 Votes)
  • - Grippe A ?! Aaaaaaaaaaaaaah !! On va tous mourir. Au secours !!! C'est affreux ! Faut tous acheter des pelles (pour creuser nos tombes !) (13%, 4 Votes)
  • - La grippe quoi ?! Automnale c'est ça ? (Désolé(e), je reviens de vacances sur Mars...) (9%, 3 Votes)
  • - Aaah ! Fu**. J'ai mal à la gorge et au cou. Je crache des glaires, c'est sûr c'est la grippe A, y a aucun doute. Et dites pas que je suis hypocondriaque hein ! (Mais non c'est la tuberculose) (6%, 2 Votes)

Nombre de votants: 32

Chargement ... Chargement ...

Articles récents

Méta