Navigation | Des petites conversations navrantes avec la SNCF…

Des petites conversations navrantes avec la SNCF…

 

… et des la bêtise des organisations.

 *****     *****     *****     *****     *****

Mercredi 7 juillet, Robert achevait son année scolaire par la soutenance de son stage. Etant d’un naturel archi détendu sur les présentations orales, il s’est surtout inquiété d’être à l’heure et présentable pour le rendez-vous. Point d’autant plus inquiétant que sa fac est à plus de 60km de chez lui et qu’en y allant avec la voiture de Grand Mamie, il avait toutes les chances d’y arriver tremper, à cause de la nom-climatisation, voire de ne pas y arriver du tout vu la résistance du véhicule.

Prévoyant, le Robert avait donc décidé de prendre le train à 10h40. Ça lui laissait une marge raisonnable pour un passage à 15h40.

Sauf que…

Avant d’aller plus loin, Robert tient à préciser qu’il se force, après chaque catastrophe, à reconstruire sa confiance dans le service publique ferroviaire. Ne serait-ce que par respect pour son paternel.

Sauf que ça, c’était avant le 7 juillet !

Arrivant à la gare 10 minutes avant l’heure de départ du train, Robert tomba nez-à-LED avec le panneau d’affichage qui lui annonça que son Corail avait, déjà, un « retard probable : 30min ». 30 secondes plus tard, Robert était devant le guichet d’accueil et ses nerfs clignotaient comme le panneau d’affichage. Encore 30 secondes plus tard, il attendait toujours que le guichetier de service se décide à venir le renseigner. Pas fou, l’homme est prudent parce qu’il connait le terroriste qui le regarde tout fumant de derrière la vitre. Et même si Robert n’est armé que de son Baby Vuitton, il flippe !

Pour éviter du sang sur les murs, il finit par s’approcher, entrouvrant de 2 petits centimètres la vitre qu’il prend soin de caller avec 3 dictionnaires. Ne me demandez pas à quoi peut leur servir ce type de littérature… surement pas à la lire visiblement !

La conversation s’engage :

Mr Guittoune : Hum… Je peux vous aider mademoiselle ?

Robert : Rien n’est moins sûr… mais je vais quand même tenter une question basique. Ça veut dire quoi « retard probable » ? Que dans 5 min ce sera passé à 1h de retard ?

Mr Guittoune : Non… euh… c’est juste que, euh… ça peut changer. C’est pas sûr.

Robert : Comment ça, pas sûr ?! C’est un train que je sache, pas ma Grand-Mère en skate-board ?!

Mr Guittoune : Oui mais euh… il peut le rattraper, son retard je veux dire. Donc faut rester dans les parages. Pour savoir…

Robert  : Un train ? Rattraper son retard ? Je demande à voir. A bientôt !

 *****     *****     *****     *****     *****

Et. 10 minutes plus tard comme de juste et juste pour donner raison à Robert, le retard était toujours probable mais passait de 30 minutes à 1 h. Retour immédiat de Robert au guichet de l’accueil. Même en l’absence de valise Samsonite super remplie, Mr Guittoune refusa catégoriquement d’ouvrir la vitre, préférant hurlant depuis l’arrière de sa chaise…

Mr Guittoune : euh… oui…

Robert : BONJOUR. VOUS M’ENTENDEZ DE LA BAS ?!

Mr Guittoune : * signe de la tête *

Robert : BON ! Vous savez ça en devient fatigant d’avoir toujours raison, sur tout et  surtout n’importe quoi. On peut savoir d’où ça vient cet allongement du retard ?!

Mr Guittoune : Et bien, c’est que… en fait… on… il y a eu un problème sur le ligne Lyon – Strasbourg.

Robert : Il y a quoi ? Des travaux ? Des taupinières ? Une porte entre deux mondes ?

* Là, miracle du hasard, petite annonce de Madame la voix SNCF *

Robert : Aaaargh ! Ça veut dire quoi retard indéterminé ?!

Mr Guittoune : Et bien que le train est, euh…

Chopant son courage à 2 mains, il tendit le bras vers son PC, risquant par là même, si Robert passait la vitre, de ramener son membre sans main au bout. Après consultation rapide de la bécane à puces, le verdict tomba :

Mr Guittoune : En fait c’est que… on ne sait pas où est le train. Donc on ne sait pas quand il va arriver. Euh… voilà ! Oui c’est ça !

* Et l’homme paraissait super fier d’avoir, pour lui, résolue le problème du retard du jour *

Robert : Hum… on est d’accord que c’est un train. C’est un corail. Ça fait donc bien 200m de long, ça pèse plusieurs milliers de tonnes et, normalement, si tant est qu’il se passe des choses normale dans votre entreprise, c’est comme pour les trams, c’est censé suivre les rails ce genre de trucs !!!

Mr Guittoune : Ben… euh… oui mais voilà, on ne sait pas où il est.

 *****     *****     *****     *****     *****

C’est marrant comme, lorsque tout va pour s’effondrer dans son environnement habituel direct, l’homme, petite chose insignifiante dans le grand ordre cosmique, se raccroche à des faits qu’il croit d’une logique indépassable. Au hasard Dieu ou un Ordinateur qui se fout de sa bobine

 

En tout cas, Robert avertit la SNCF : le jour où il n’a plus de carte VIP du Rail, il achète illico une voiture. Déjà que sans payer les retards le mettent hors-de-lui, raquer pour qu’une entreprise atteigne son quota de handicapés le mettrait hors de lui à la moindre minute de décalage.

 

Par Robert le 10 juillet, 2010 dans Me, Myself & You, Trains & Voyages

  1. Oh non ! Robert, je sais ce que c’est… des retards inexpliqués, des disparitions de trains… ça ne te rappelle rien ? C’est le TRIANGLE DE LA SNCF ! ^^

    Commentaire by huguette — 10 juillet, 2010 @ 16:35

  2. alors? finalement tu as eu ton train? très belle narration! je voyais bien la scène!! si je te connaissais comme huguette, j’aurai sûrement de meilleures images quand à ton comportement lorsque tu es prêtes à sortir tes griffes!! merci pour ce petit partage!

    Commentaire by mclouis — 10 juillet, 2010 @ 20:13

  3. Mdr!!!!! Je suis sure qu’on pourrait écrire un roman de toute la connerie de la SNCF!!! C’est quand même dingue que leur bêtise soit aussi universelle, j’ai encore jamais connu personne ayant eu des rapports chaleureux avec eux^^

    Commentaire by Sasa — 20 juillet, 2010 @ 13:55

  4. La SNCF c’est vraiment une place à part dans le coeur des français. ça doit être un cas typique de tout ce qui faut pas faire dans les écoles de marketing lol

    j’ai eu le train d’après, qui était un car, et qui vu le retard de l’autre, arrivait avant. Vive le rail !

    Commentaire by Robert — 22 juillet, 2010 @ 22:18

Laisser un commentaire

Sondage

La grippe A (H1N1), ça vous évoque plutôt :

  • - Ahahahaaah ! La quoi ?! Hihiii la grosse blague du début de siècle ! (On va juste mourir de rire !) (72%, 23 Votes)
  • - Grippe A ?! Aaaaaaaaaaaaaah !! On va tous mourir. Au secours !!! C'est affreux ! Faut tous acheter des pelles (pour creuser nos tombes !) (13%, 4 Votes)
  • - La grippe quoi ?! Automnale c'est ça ? (Désolé(e), je reviens de vacances sur Mars...) (9%, 3 Votes)
  • - Aaah ! Fu**. J'ai mal à la gorge et au cou. Je crache des glaires, c'est sûr c'est la grippe A, y a aucun doute. Et dites pas que je suis hypocondriaque hein ! (Mais non c'est la tuberculose) (6%, 2 Votes)

Nombre de votants: 32

Chargement ... Chargement ...

Articles récents

Méta